En quoi consiste le métier de soigneur animalier ?

soigneur animalier

Depuis quelques années, le métier de soigneur animalier a le vent en poupe, et intéresse de plus en plus de candidats. Qu’il travaille dans une animalerie, dans un élevage ou dans un parc zoologique, le soigneur est un professionnel qui prend en charge différents animaux, et se consacre entièrement à leur bien-être. Mais comment intervient-il au quotidien ? Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier ? Et quelle formation faut-il suivre pour pouvoir pratiquer ? Voici quelques-unes des questions auxquelles nous allons répondre dans notre article.


Soigneur d’animaux : zoom sur la profession

Vous avez une réelle passion pour les animaux et adorez vous occuper d’eux ? Pas de doute : vous êtes le candidat idéal pour exercer le métier de soigneur d’animaux ! Mais il va de soi que la profession ne s’arrête pas là. En effet, le professionnel en soins animaliers doit être capable de s’occuper de toutes sortes d’animaux au quotidien, que ces derniers soient domestiques, exotiques, ou même sauvages. Il peut exercer dans différents endroits : clinique vétérinaire, animalerie, refuge pour animaux, parc animalier, zoo, parc aquatique.

Vous l’aurez compris, le soigneur doit passer du temps avec différents types d’animaux, que ces derniers soient dangereux ou non. Alors pour exercer cette profession sans risque, mieux vaut avoir suivi une excellente formation de soigneur animalier à distance, ou en présentiel, dans un établissement spécialisé.

Quelles sont les missions confiées à ces professionnels ?

Le soigneur animalier est amené à intervenir au quotidien auprès des animaux qui lui sont confiés pour :

  • Leur préparer un repas adapté et leur distribuer leur nourriture à des heures bien précises.
  • Leur prodiguer différents soins corporels (nettoyage, brossage, entretien des griffes, etc.).
  • Nettoyer et entretenir leurs cages et leurs enclos (évacuation des besoins, changement des litières, etc.).
  • Les déplacer ou les transférer, en cas de besoin.
  • Gérer les différents stocks de marchandises nécessaires aux soins (médicaments, nourriture, matériel d’entretien, etc.)

Mais les tâches confiées au soigneur ne se limitent pas à cela, puisqu’il doit également assister le vétérinaire. Dans ce cadre, il peut être amené à réaliser un examen sommaire, administrer différents médicaments ou vaccins, peser les animaux, détecter des troubles éventuels, etc. Par ailleurs, c’est également à lui qu’incombe la charge de répertorier les décès et les naissances ayant lieu dans la structure.

Les qualités requises d’un soigneur et les avantages du métier

Le candidat idéal pour ce métier doit, avant toute autre chose, être en bonne condition physique. En effet, il faut qu’il soit apte à porter tout le matériel et la nourriture nécessaires pour les animaux dont il doit s’occuper, et cela peut parfois peser très lourd !

Il ne doit pas rechigner à réaliser quelques tâches ingrates, comme ramasser les besoins, nettoyer les litières, etc. Par ailleurs, il doit avoir le sens de l’observation, et savoir se servir correctement du matériel médical qui lui est confié. D’où l’importance d’avoir suivi une formation soigneur animalier à distance, de qualité.

Le soigneur d’animaux est également tenu de savoir travailler en équipe, et de disposer de certaines qualités personnelles indispensables, telles que la douceur, la patience, la polyvalence et le sang froid.

Mais être professionnel en soins animaliers offre de nombreux avantages. En étant en relation permanente avec les animaux dont il s’occupe, le soigneur établit un lien privilégié avec eux. Ce métier est donc particulièrement valorisant. Par ailleurs, la multitude des tâches à accomplir et leur diversité permettent au soigneur d’avoir des journées bien remplies, et d’éviter ainsi la routine professionnelle ou l’ennui.

Études, salaires et débouchés professionnels

La formation en soins animaliers est accessible aux candidats de tous niveaux, bien qu’il soit conseillé d’avoir, au minimum, un niveau CAP. Actuellement, il n’existe que trois écoles spécialisées dans la formation de soigneur d’animaux, en France. Ces dernières se situent en Loire-Atlantique, dans le Lot et en Loir-et-Cher. Mais rassurez-vous : si vous vivez dans un autre département, vous pourrez toujours suivre une formation à distance.

Le salaire d’un soigneur varie fortement en fonction de l’employeur et de son lieu d’exercice : parc zoologique privé, zoo public, animalerie, clinique vétérinaire, etc. Mais le revenu mensuel brut d’un débutant tourne, en général, autour de 1 400€.

Notez également que des évolutions de carrière sont possibles, tant en interne, pour devenir chef animalier, qu’en externe pour devenir auxiliaire vétérinaire, par exemple.

Bien que la profession de soigneur d’animaux puisse paraître idyllique, elle comporte quelques inconvénients. En effet, prendre soin d’animaux, quelle que soit l’espèce, demande du temps et une grande disponibilité, y compris durant les week-ends et les jours fériés. Par ailleurs, le travail à l’extérieur (dans un zoo, par exemple) nécessite d’être confronté aux intempéries (pluie, froid, neige, canicule, etc.). Enfin, la manipulation d’animaux parfois dangereux expose aux griffures, aux morsures et aux blessures éventuelles, qui peuvent être plus ou moins graves.


Comment consulter son compte en ligne Crédit Agricole ?
Comparateur gaz : quelle offre choisir ?