Les solutions les plus efficaces pour une transition écologique réussie

La transition écologique est une procédure fondamentale que l’État adopte depuis plusieurs années. Les règles de nécessité, d’urgence écologique et climatique signifient des changements fondamentaux et des mesures étendues. Si tout le monde pense encore à la crise sanitaire du Covid-19, les Français refusent aujourd’hui de choisir entre l’économie et l’environnement. Alors que certains sont en plein bouleversement économique, 7 Français sur 10 s’inquiètent de la capacité de l’État à poursuivre son plan environnemental.

La crise écologique au cœur du problème

C’est en 1970 que la question environnementale prend de l’ampleur. La croissance fordiste est également minée, en déclin. Il faut dire que d’une révolution industrielle à l’autre, les constats sont identiques et  la dynamique technologique crée un problème environnemental. Peu nombreux sont ceux qui sont contre ce diagnostic. Les opinions divergent lorsque qu’il est question du rôle des nouvelles technologies. Les disputes nécessaires pour répondre à une crise de l’écologie qui fait rage pour certains, totalement indispensable pour d’autres, sont cruciales. C’est un problème énorme pour lequel plusieurs théories ont été avancées. La première date de 1972. Cette année-là, le rapport du Club de Rome et des Prés Stop Growing met en opposition les besoins économiques et environnementaux.

Cette localisation dite techno pessimiste estime que la croissance est inévitable dans un contexte de ressources naturelles épuisées et non infinies. Pour ceux qui ont souscrit à cette idée, la seule réponse à la crise écologique reste le déclin. Puis est venu le concept de développement durable. En guise d’alternative des visions techno pessimiste, les rapports de Brundtland qui s’intitule notre avenir à tous a vu le jour en 1987. Ces documents ont été commandés par l’ONU en prévision du Sommet de la Terre. Si cette définition n’est pas parvenue à un consensus depuis le début, elle est désormais pleinement acceptée sans discussion. Pour plus d’information, n’hésitez pas à visiter le site www.gaiamag.fr.

Transition énergétique et urgence économique

Enfin, 8 personnes sur 10 se disent préoccupées par l’économie française et la capacité des entreprises nationales à se redresser. Pour le ministre de la Transition écologique, s’opposer à l’écologie et à l’économie est complètement dépassé. Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a appelé à une reprise verte en proposant d’accélérer la transition écologique pour faire de notre économie la première économie dé carbonée de la planète.

C’est ainsi que 7 Français sur 10 expriment leur inquiétude quant à la capacité réelle de l’État à mettre en œuvre rapidement et efficacement la transition énergétique, qui a débuté bien avant la crise du Covid-19. Capacité à soutenir l’aide à la régénération énergétique en 2020 et au-delà. Sans ces aides, de nombreuses personnes ne pourraient pas renouveler leur logement. Quand on sait que la régénération énergétique est l’un des principaux leviers de la transformation énergétique, ces chiffres ont de quoi s’inquiéter.

Les atteintes négatives sur l’environnement

Covid-19 a mis en lumière ce que vous savez déjà. On nuit à l’écologie tous les jours, jour après jour, sans se fatiguer. Le problème pour les Français inquiets est que la propagation extrêmement rapide du Coronavirus est le résultat de facteurs environnementaux tels que la circulation des personnes et des biens à l’échelle mondiale, en particulier la planète surpeuplée dans les villes, sans parler de la déforestation, l’artificialisation de la terre, l’élevage de plus en plus concentré et négligé et les habitats humains qui dévorent constamment la terre. Aujourd’hui, 76% des personnes interrogées espèrent que la crise sanitaire et l’emprisonnement ébranleront rapidement la conscience, permettront d’en tirer des leçons et trouveront des solutions viables, durables et durables qui exposeront moins la population aux conditions biologiques, sociales et environnementales.

La nouvelle technologie facilite la transition écologique

Les débats autour de la transition énergétique et de l’environnement conduisent inévitablement à s’interroger sur le risque de l’écologie et l’épuisement des ressources qui vous attendent. Il est donc essentiel de trouver des solutions avec et pour l’environnement afin de faciliter la transition énergétique. Selon vous, quel est le meilleur levier pour y parvenir ? Sans trop de suspens, bien sûr, les nouvelles technologies. Cette compréhension est en parallèle avec les besoins et le stock de ressources naturelles des générations actuelles et futures.

Voici une question sur la capacité des personnes et des techniques, des nouvelles technologies à optimiser la gestion des ressources. En aucun cas, le stock limité de ressources naturelles n’est inclus dans l’équation. Les nouvelles technologies sont considérées comme des outils qui répondent aux besoins de toutes les générations. Le développement durable ne peut être durable sans le développement de nouvelles technologies qui sont clairement écologiquement rationnelles. Pour soutenir cette idée, des règles politiques et économiques sont mises en place depuis plusieurs années. En particulier, les dirigeants ont axé une partie de la recherche sur le développement de nouvelles technologies favorables à l’environnement. Cela a abouti à de nouveaux processus et concepts ainsi qu’à de nouveaux produits verts.