Guide pratique sur Le Vatican

Le Vatican émane une puissance irrésistible grâce à ses multitudes de bâtiments et d’œuvres d’arts remarquables. Même si c’est le plus petit Etat souverain du monde, c’est aussi l’un des plus puissants. Et ses murs renferment toute une collection d’arts hallucinants dont la visite ne se fera pas en un seul jour, il est donc important de prioriser votre venue. Dans cette guide, vous allez découvrir les endroits incontournables à ne pas manquer lors de votre visite au Vatican.

La place et la basilique Saint-Pierre

À Vatican, la place de Saint-Pierre, un grand espace ovale, long de 372 mètres, est entouré à chaque extrémité de colonnades semi-circulaires surmontées d’une balustrade avec 140 statues de saints. De chaque côté de l’ovale se trouvent des fontaines, et au centre se trouve un obélisque égyptien de 25,5 mètres apporté d’Héliopolis par Caligula en 39 après Jésus Christ et installé dans son cirque. Il a été déplacé ici en 1586, pas une petite tâche à l’époque, car le monument pèse 350 tonnes. Le point focal, cependant, est la façade de la basilique, depuis le balcon central de laquelle le Pape délivre ses bénédictions et annonce des béatifications et des canonisations. De là aussi, le membre senior du Collège des cardinaux proclame le nom d’un nouveau Pape élu par le conclave.

La basilique Saint-Pierre, une église de la renaissance, construite dans les années 1500, est considérée comme l’une des églises catholiques les plus importantes et les plus saintes du monde, avec son immense nef de presque 200 mètres de long et 50 mètres de haut s’élevant à un dôme à presque 120 mètres. Cette basilique n’est pas une cathédrale qui doit avoir un évêque et ce n’est pas non plus l’église du pape. Le pape, qui est l’évêque de Rome, a pour église l’Arch basilique de Saint-Jean-de-Latran à Rome. La version actuelle de la basilique Saint-Pierre de Rome, en particulier le dôme, a été principalement conçue par Michel-Ange a remplacé la première basilique Saint-Pierre construite à l’origine sous l’empereur Constantin au début du IVe siècle, cliquez ici pour en savoir plus.

La chapelle Sixtine

Sans aucun doute l’un des bâtiments les plus célèbres au monde, la chapelle Sixtine témoigne de l’immense compétence des plus grands artistes de l’histoire. Située dans le palais apostolique de la Cité du Vatican, la chapelle attire des milliers et des milliers de personnes chaque année et est l’un des 54 musées et galeries du Vatican. Le bâtiment ayant initialement été nommé Cappella Magna, il a ensuite été renommé en Chapelle Sixtine après le pape Sixte IV. Avant de devenir la chapelle Sixtine au XVe siècle, elle s’appelait Capella Magna. Le renouvellement de cet ancien bâtiment a été commandé dans les années 1470 par le pape Sixte IV. C’est ainsi qu’est né le nom Sixtine, comme ils l’ont nommé d’après le pape précédent.

De nombreux artistes, dont Sandro Botticelli, Pietro Perugino, Domenico Ghirlandaio, Pinturicchio et Cosimo Roselli ont réalisé les premières peintures de la chapelle. À cette époque, le plafond n’était pas tel que nous le connaissons aujourd’hui, mais une simple peinture du ciel bleu parsemé d’étoiles. Le pape Jules II a commandé le plafond richement orné en 1508 au célèbre artiste et sculpteur Michel-Ange. Au cours des années suivantes, il a créé l’une des œuvres d’art les plus magnifiques et les plus connues au monde. Le projet dura jusqu’en 1512 et causa une telle tension à Michel-Ange, qu’il endommagea définitivement sa vue. La cérémonie la plus importante qui se déroule dans ces murs emblématiques est le conclave papal, qui est le processus qui a lieu pour élire un nouveau pape

Les musées du Vatican

La naissance de ces musées de 54 galeries remonte au début du XVIe siècle. Le pape Jules II les a fondés en achetant la toute première œuvre d’art du Vatican. Il s’agissait d’une sculpture en marbre, connue sous le nom de « Laocoon et ses fils », qui représente trois personnages impeccablement détaillés combattant des serpents qui se tordent. Plus de 6 millions de personnes visitent annuellement les musées du Vatican. Vous pouvez visiter entre autres, le musée Pio-Clémentino, abritant des œuvres d’art grecques les plus importantes.

 Il y aussi le fameux appartement de pape Pie V, qui contient des tapisseries, des céramiques et des mosaïques miniatures médiévales ainsi que l’appartement Borgia, servant aujourd’hui de salles d’exposition pour la Collection d’art religieux moderne. Lors de votre visite à Vatican, n’oubliez pas de passer à la galerie des lustres, des cartes, des tapisseries, au musée missionnaire ethnologique contenant des œuvres d’art reçues en cadeaux lors des missions papales partout dans le monde ainsi qu’au Pinacoteca, qui regroupe 18 salles contenant des œuvres picturales datant du Moyen Âge jusqu’en 1800. Il y a également les musées étrusque, égyptien, Chiaramonti, Grégorien le Profane, tous des endroits riches en histoire incontournable du Vatican.

Bibliothèque, jardins et nécropole du Vatican

Construite par Domenico Fontana en 1450, la bibliothèque du Vatican est une grande salle de 70 mètres de long. Elle est surement la plus riche du monde, avec ces 7000 incunables ou des imprimés avant l’an 1501, 25 000 livres médiévaux écrits à la main et 80 000 manuscrits qui ont été rassemblés. Et ce n’est que l’ancien livre ; il ne compte pas tous les livres qu’il contient qui a été imprimé depuis la fin du XVe siècle. Vous pourrez admirer certains de ses trésors les plus précieux : de magnifiques évangiles enluminés à la main, des codex bibliques, des premiers livres imprimés, des manuscrits sur parchemin, des rouleaux et des papyrus anciens. La bibliothèque possède également une collection récemment élargie de pièces et médailles pontificales.

Sous l’église se trouve la nécropole du Vatican, le dernier lieu de repos de plusieurs anciens papes et qui abriterait les restes de Saint-Pierre lui-même. Un trésor de découvertes archéologiques vous y attend. Outre cela, vous trouverez aussi les jardins du Vatican, couvrant près de la moitié de la superficie de la petite ville-état et rivalise avec les plus beaux jardins d’Italie. De nombreux arbres y sont plantés comme le chêne à soie australien. Mais le plus important de ces arbres est peut-être l’olivier, qui a été présenté par l’État d’Israël pour symboliser des relations pacifiques avec le chef de l’Église catholique.

Quelle croisière sur le Nil choisir ?
Voyages et séjours pas cher à l’étranger